Cheminer  Sens  -   Plan  Construire  Eucharistie 





Nous proclamons notre amour.

Temps de prière à l'occasion d'une nouvelle union

Prière d'accompagnement des couples remariés civilement.



Cheminement et matériaux utiles pour la célébration.

Présentation

Vous viviez en couple, vous étiez ou non "mariés" officiellement (civilement et ou non religieusement), peut-être avez-vous eu des enfants ; et puis voila que tout s'est écroulé : l'échec !

Vous préparez actuellement une nouvelle union et vous souhaitez témoigner de ce nouvel engagement devant Dieu et vous êtes en attente d'un temps de célébration autour de cet amour.

Vous espérez ou savez que Dieu sera présent pour fêter avec vous cette nouvelle union et vous éprouvez un profond désir de soutien et de prière au sein de la communauté.

Nous pensons que votre demande peut aboutir à un accueil véritable et festif au sein de la communauté chrétienne.

Cette célébration doit-être votre célébration et c’est à vous qu’il incombe donc de choisir textes, prières, gestes et chants.


Introduction

Divorcés - remariés !
J'aimerais ici rassurer ceux que cette proposition effraie : il ne peut pas y avoir confusion à mon sens entre un mariage et un re-mariage, car jamais un couple ne se présente de la même manière à un deuxième engagement qu'à un premier. C'est vraiment ce que j'ai constaté tout au long de ma pratique pastorale. Il y a dans le premier 'oui' une «insoutenable légèreté de l'être», pour reprendre les termes de l'écrivain Kundera, que jamais au grand jamais on ne peut retrouver par la suite.

Force est de constater que le divorce n'est vraiment plus une exception, c'est sûr. Mais de manière générale, les re-'mariages' suivis d'une célébration à l'église restent minoritaires par rapport aux « premiers » mariages.   

Il ne saurait y avoir de vrai « re- »mariage, et c'est ce qu'a bien senti la liturgie orthodoxe. Un couple qui va au-devant d'un deuxième engagement le fait avec beaucoup plus de gravité, moins d'illusion, plus de réalisme. Je propose à tous les futurs mariés un temps de réflexion des échecs, au début de la célébration : cette possibilité est en général utilisée même par les couples où seul l'un des deux se re-marie. Mais je peux dire que pratiquement tous les couples que j'ai vu se re-marier ont souhaité avoir ce temps pénitentiel.

Ce moment peut même revêtir un ton émotionnel fort : je me souviens d'un re-marié qui a tenu à faire une longue prière pénitentielle, en y prononçant les noms des quatre enfants nés de son premier mariage, quatre enfants presque tous déjà adultes. L'homme s'est mis à pleurer au moment où il a prononcé le nom de ses quatre enfants en leur demandant pardon. A cet instant, je me suis demandée un moment comment cette célébration de mariage allait pouvoir se poursuivre, mais tout s'est déroulé dans la sérénité, et j'ai ressenti ce jour-là une authenticité qui est loin d'être de mise pour bien des «premiers» mariages. Qu'à chaque instant de nos vies, il y ait des chemins de bénédiction possibles, comment en douter ?

Assumer l’échec

J'estime aussi dire que la démarche « d'annuler » un mariage me semble irréaliste anthropologiquement, si ce n'est dans des cas très rares et spécifiques. Je me souviens d'une jeune femme très catholique que son mari avait très tôt quittée pour une autre; elle s'était ensuite remariée civilement et se désolait que son Église n'ait que l'annulation à lui proposer : «Je me suis vraiment engagée, me disait-elle. J'y croyais de tout mon cœur. Je ne peux pas dire qu'il n'y avait rien, que tout cela est annulé, comme si cela n'avait pas existé. Ce que j'ai vécu, je l'ai vécu».

En Christ, la souffrance et l'échec ne sont pas appelés à être annulés, mais assumés. Au temps pascal, ce qui nous est donné à méditer c'est l'icône d'un Christ ressuscité avec la marque des clous. La vie nouvelle n'a pas effacé les lieux de souffrances, elle les a glorifiés sans les annuler. Je crois profondément que nous sommes appelés à assumer la marque de nos clous, dans une vie qui aspire chaque jour davantage à assimiler les forces résurrectionnelles.

Claire Clivaz : extraits de son témoignage  paru dans 'Envol' n° 112


Exigences

Qu'il nous soit permis ici de rappeler les quelques exigences fondamentales préalables à une telle célébration.

Avant toute autre chose, il faut qu'un travail de repentance ait été fait par celui ou celle qui a connu l'échec de son premier engagement.   En effet, dans une telle situation chacun a été (ou est) tour à tour offensé et offenseur !   Il est indispensable que 'offensé' il ou elle, ait au minimum le courage, comme le Christ en croix, de prier : « Père, pardonne leur, car ils ne savent ce qu'ils ont fait» et que 'offenseur' il ou elle, ait le courage de s'excuser pour le mal commis. (voir la page Le sens vrai du pardon).

C'est le motif pour lequel nous vous proposons de commencer la célébration par un temps de pardon.

Il y a aussi le respect des exigences minimales de la justice à l'égard du premier conjoint comme - par exemple - pension alimentaire, droit de visite, etc.

(Voir aussi des extraits des orientations pastorales des diocèses de Bruxelles et de Liège page Cheminer)

Nous vous souhaitons « Bon travail ! »


Orientations pastorales

Ces réflexions sont tirés des orientations concernant l'accueil pastoral des personnes divorcées qui demandent un temps de prière à l'occasion d'un nouveau mariage civil.  Ils sont extraits du vade-mecum des sacrements, publié par le vicariat de Bruxelles.  www.catho.be -> documents -> 2005 vade-mecum sacrements -> remariage

* Les personnes divorcées ont traversé des épreuves souvent douloureuses qui demandent une attention particulière de l’Église. Leur situation est délicate car elle affecte des tiers (conjoint, enfants, famille, amis…) et touche à des questions si importantes aujourd’hui telles que le sens de la parole donnée, la fidélité, la dimension sacramentelle du mariage.

* Il faut rappeler clairement que la situation ecclésiale de ces personnes ne crée aucune difficulté et qu’elles sont appelées à participer sans restriction à la vie sacramentelle. L’Église demande qu’on leur apporte « estime, solidarité, compréhension et aide concrète » et dit à leur propos que leur « témoignage de fidélité et de cohérence chrétienne est d’une valeur toute particulière pour le monde et l’Église ; celle-ci doit plus que jamais leur apporter une aide pleine de sollicitude affectueuse, sans qu’il n’y ait aucun obstacle à leur admission aux sacrements » (Familiaris Consortio, 83, Exhortation apostolique de Jean-Paul II, 1981).

* Dans leur cheminement personnel - et pour des raisons diverses qu’il est important de savoir distinguer - d’autres chrétiens en viennent à s’engager dans une nouvelle union et se remarient civilement. Bien des malentendus et des préjugés demeurent à leur égard malgré le fait que l’Église ait récemment – et à plusieurs reprises – recommandé à tous les membres de la communauté chrétienne de faire en sorte « qu’ils ne se sentent pas séparés de l’Église, car ils peuvent et même ils doivent, comme baptisés, participer à sa vie ».

* En ce qui concerne la communion eucharistique des divorcés civilement remariés, les évêques de Belgique ont précisé, le 8 novembre 1994, que :« Dans ce cas comme dans d’autres, ils soulignent aussi le rôle important de discernement de la conscience personnelle bien formée. »

* Le fait que des parents soient divorcés ou divorcés remariés n’est pas une raison pour ne pas accueillir au baptême, à la première communion, à la réconciliation, à la profession de foi ou à la confirmation un de leurs enfants si - comme pour toute demande de sacrement concernant un enfant - les parents s’engagent à ce qu’il puisse recevoir une éducation chrétienne et pratiquer sa foi.

On peut lire l'entièreté de ce document sur : www.catho.be -> documents -> 2005 vade-mecum -> remariages.


Plan de cette partie

Cheminer vers cette nouvelle union : Conseils et orientations pastorales.
Sens
de cette liturgie   Comment se déroule cette célébration.
Plan de la célébration  ... comme le dit le titre !
Construire la célébration : Partie par partie, le choix des textes, des prières ...
Eucharistie : vous y trouverez une réflexion sur ce que signifie une Eucharistie et les motivations pour l'ajouter éventuellement à votre célébration de l'Amour.



Si le projet de reconstruire un couple sous le regard du Seigneur est une démarche empreinte d'espérance, ce projet ne doit pas ignorer le passé marqué par un échec avec les souffrances qu'il implique. D'entrée de jeu, les demandeurs doivent sentir toute la charité que leur porte la communauté chrétienne, dans laquelle ils ont leur place, mais aussi son estime pour ce mariage.

Le cheminement

Le cheminement n'a de sens que si un projet de vie chrétienne existe au sein du couple. 
 Suggérer d'en parler entre vous dans le contexte explicite de la vie de votre nouveau couple et en discuter avec le pasteur  n'est sans doute pas une perte de temps pour la maturation de votre projet qui dépassera la simple requête d'une cérémonie.

Regards vers le passé

"Au nom du Christ, laissez-vous réconcilier". 2 Co. 5, 20 

Le premier mariage est-il irrémédiablement détruit ?
L'expérience semble indiquer qu'il est indispensable de prendre le temps pour faire le deuil du premier mariage et de ne pas se précipiter dans une nouvelle relation.  Et ceci afin d'éviter que le poids de l'échec ne soit transféré sur le nouveau couple.  Il faut se retrouver soi-même ; pas d'amour du prochain sans s'aimer, se respecter soi-même.

La simple culpabilité doit être dépassée et réfléchie sur ce que l'épreuve du divorce vous amène à découvrir sur vous-même et sur autrui.

Les enfants. fragilisés. sont-ils suffisamment pris en compte ?
L'expérience montre que fréquemment les enfants souffrent et sont désorientés dans ces situations de familles recomposées.
Les rapports avec les enfants nés au sein d'un (des) couple(s) précédent(s) doivent être réglés avec justice et équité. Avoir des garanties suffisantes à ce sujet apparaît comme une présupposé incontournable.
La place de ces enfants au sein du nouveau couple doit également faire l'objet d'une attention particulière.

Regard vers l'avenir

Le remariage d'une personne divorcée, a fortiori de deux personnes divorcées, sera toujours différent d'un premier mariage de personnes célibataires.  Néanmoins au cœur de cette nouvelle union et après avoir pris en considération le passé, le regard se tournera résolument vers l'avenir.  La célébration d'un nouveau mariage n'est pas une affaire purement privée; il y à aussi une dimension ecclésiale. L'Église a le souci de la réussite de cette union qui réclamera patience, fidélité. apprentissage à la vie commune, dialogue et vérité.
Quels moyens pour « spiritualiser» l'amour ?
Les divorcés-remariés restent membres de l'Église et sont appelés comme tous les baptisés à vivre de l'Esprit et à en porter les fruits. La prière, la Parole de Dieu, la vie liturgique au fil de l'année. la pratique de la charité, l'engagement dans la communauté locale... sont autant de moyens pour découvrir et manifester que l' Esprit est à l'œuvre dans leur vie. Ces couples sont appelés à les vivre consciemment comme des signes de l'amour de Dieu et du Christ.

Regards vers la construction d'une famille recomposée

Les enfants
. Il faut penser aux enfants du premier mariage et à la façon dont on va les familiariser avec le nouveau partenaire qui sera un étranger pour eux (et le restera peut-être encore longtemps). La situation est évidemment différente suivant qu'on a ou non la garde des enfants.


La famille élargie,  la vie sociale.
Petit à petit, on fait connaissance de tout le contexte familial et social de l'autre (famille, connaissances...); des questions matérielles (biens, argent, comptes,...) demandent à être clarifiées.
Personne ne peut être obligé d'aimer les membres de l'autre famille; mais le respect de chacun est de mise.

La communication : règle d'or de la famille
«Aborder, si possible, tous les sujets qui vous effraient ou vous déroutent. Peu importe si vous n'êtes pas toujours très clair et si vous avez du mal à démêler vos propres émotions. Ce qui vous semble aujourd'hui une vétille peut s'amplifier et devenir un problème majeur si vous ne trouvez pas l'énergie d'en discuter.  .II faut du courage, de la persévérance et beaucoup d'humour pour restructurer une famille !».

Directives du diocèse de Liège


 Sens de cette célébration

Célébrer votre union à l’église, d’accord mais pourquoi et comment ça se passe ?

Vous souvenez-vous du récit de la création du monde dans le livre de la Genèse : « … Le premier jour Dieu créa … »  Et en finale, comme son chef d’œuvre, « Dieu créa l’Homme à son image ; à son image et à sa ressemblance il les créa homme et femme ».  L’image, la ressemblance de Dieu n’est donc pas un homme seul ni une femme seule.  Non, Dieu Amour crée un couple et c’est le couple qui est à son image et pour sa ressemblance ; et encore un couple, en relation,  « tout chaud, tout tendre », un couple amoureux et de ce bonheur et de ce plaisir du couple « Dieu dit que cela était très bon ». …Et du même coup, nous pouvons prétendre que le bonheur et le plaisir du couple sont divins !

Si donc nous sommes conscients que l’amour que nous vivons a sa source en Dieu, que nous nous aimons de l’Amour de Dieu, par l’Amour de Dieu, quoi de plus normal de Lui dire notre reconnaissance, de Le remercier c’est-à-dire de Le bénir. (Bénir, du latin ‘bene dicere’ : dire des mots bons, de félicitation, de remerciement de bonheur de tendresse, d’encouragement, etc.…)

Le jour de la célébration de notre amour, notre passage à l’église sera une action de grâce à Dieu : notre amour a sa source en Dieu, ce sera ce Dieu Amour qui sera le centre de la célébration religieuse. Dans la mesure où cela permettra à chacun de découvrir ce visage de notre Créateur, on pourra parler d’une célébration sacramentelle.  En effet Le mot "sacrement" vient du latin "sacramentum".  Ce mot latin traduit lui-même le mot grec "mystère". Mais le mot latin ne rend pas toute la richesse du mot grec ; celui-ci évoque quelque chose d'indéfini, de pressenti mais non encore atteint, de caché se dévoilant, de découvert mais non saisi, comme un paysage dans un brouillard épais qui se déchire par instants, mais non totalement, en restant encore flou.  

Voyons ensemble le déroulement de ce passage par l’église.
Donc lorsque le jour de la célébration religieuse à l’occasion de notre mariage – que l’on appelle parfois « mariage à l’église » (c’est à la commune qu’on officialise son mariage : le mariage est un acte social, contracté devant une autorité civile responsable de l’organisation dans la société) c’est votre couple déjà marié qui entre dans l’église où vous avez invité parents, familles, amis et connaissances.

Nous commençons par nous saluer : c’est le moment de l’accueil par les mariés ( si l’émotion ne les rend pas muets !) ; ensuite, par le responsable (aussi appelé le président de l’assemblée)  On saluera aussi le Seigneur, chez qui nous nous réunissons : c’est la prière d’entrée par le président.

Nous allons alors tenter de dire ce qu’est pour nous l’amour que nous éprouvons mutuellement, cela par le truchement de textes divers et, notamment, par le choix d’un texte de l’Évangile pour montrer notre orientation de couple. … Mais pour permettre à chacun de comprendre le pourquoi de ces choix, un développement – une homélie- sera bienvenue pour tout expliquer !

Vient alors le moment où nous dirons devant « Dieu et les hommes » notre engagement de couple :
Cet engagement c’est d’abord une parole ‘avec’ les enfants s’ils sont présents ou ‘pour’ les enfants s’ils sont absents .
Le célébrant invite ensuite le nouveau couple à engager son union devant Dieu et toute la communauté présente.

Vient le moment de la prière.
- Tout d'abord nous demanderons au Seigneur de nous aider dans notre engagement de vie : nous confions à Dieu notre projet de vie commune et Lui demandons de nous aider à le réaliser : c’est la prière des époux.
- La communauté intercède auprès du Seigneur pour vous : c'est la prière de la communauté.
- Le célébrant prie sur votre couple pour demander à Dieu de le bénir.
Cette intervention est double :
Premièrement, le président bénit Dieu pour l’Amour qui vous unit et dont vous vivez, puisqu’il en est la source. Dieu-Amour nous crée à son image et pour sa ressemblance. C’est donc bien Lui qui est la source de votre amour. Et puisque bénédiction signifie dire des mots bons, de remerciement, de félicitation etc…   Nous bénissons Dieu ! 
Ensuite le président de l’assemblée appelle Dieu à vous bénir, à vous aider, à vous assister etc.…
- Et nous terminons cette célébration par la prière que Jésus nous a apprise : le "Notre Père".

Vient enfin le temps des félicitations. Au moment de sortir de l’église, nous recevrons en premier les félicitations du Seigneur pour nous-même et pour toute l’assemblée. C’est la prière finale et la bénédiction finale.

Et puis, … que la fête continue !


Plan de la célébration de l’Amour 

ACCUEIL
- entrée en musique (musique ou chant)
- Parole d'accueil par le prêtre
- Prise de parole par les mariés (éventuellement )
- Prière pénitentielle
- Prière initiale.
LECTURES
- 1ère Lecture
- Musique 
[ - Deuxième lecture ]
- Alléluia.
- Lecture d'un passage d’Évangile
- Homélie
- Plage musicale
PAROLE DU COUPLE
- Parole avec les enfants s’ils sont présents
        ou parole pour les enfants s’ils sont absents
- Parole du célébrant
- Parole des conjoints
- Page musicale
LA PRIÈRE
- Prière des mariés ( sur fond musical ?)
- Prière de la communauté ( + musique ou chant)
- Prière sur les mariés
- Prière du "Notre Père" (dit ou chanté)
CLÔTURE
- Prière finale
- Bénédiction finale
- Envoi
- Sortie en musique (musique ou chant)

L'accueil

Mot d'accueil par le président de l'assemblée

Celui qui préside l'assemblée (prêtre, diacre ou laïc) accueille tout le monde et présente le couple.
Celui-ci peut également saluer ses parents et amis et dire un mot d'accueil à tous ceux qui sont présents.

Prière pénitentielle

- Pour avoir fermé la porte à mon frère, pour avoir baissé les bras, pour avoir refusé d’écouter, Seigneur, donne-moi la force de m’excuser auprès de ceux que j’ai blessé et accorde-moi ton pardon. (refrain dit ou chanté)
- Pour avoir manqué d’amour, de patience et d’accueil, Seigneur donne-moi la force de m’excuser auprès de ceux que j’ai blessé et accorde-moi ton pardon. (refrain dit ou chanté)
- Pour avoir préféré l’attrait de mon confort, pour avoir trahi tous ceux qui ont besoin de moi, Seigneur, donne-moi la force de m’excuser auprès de ceux que j’ai blessé et accorde-moi ton pardon . (refrain dit ou chanté)

Prière initiale

(au choix)

* Seigneur, nous voici rassemblés pour fêter et encourager nos amis X & Y. Nous voulons te remercier de ce qu'ils aient pu se rencontrer et prendre ensemble un nouveau départ. Unis à leur propre désir, nous te demandons de les protéger et de les fortifier par ton amour. Qu'ils puissent être heureux l'un par l'autre et soucieux de partager leur bonheur avec beaucoup d'autres. Nous te le demandons par Jésus, ton Fils.

* Notre prière, Seigneur, voudrait rejoindre les époux séparés, les hommes et les femmes abandonnés, les enfants sans parents... Garde-nous le cœur ouvert et l'esprit disponible pour les accueillir.

* Seigneur Jésus, toi qui accompagnes discrètement notre marche, éclaire et habite notre assemblée. Que ta Parole résonne en nos cœurs et les transforme. Ainsi pourrons-nous, seuls, en couple ou en famille, vivre et témoigner de ton amour. Nous te le demandons, à toi le Tout-Aimant, aujourd'hui et pour les siècles des siècles.

* C'est autour de nos amis X & Y que tu nous rassembles ici, Seigneur. C'est de ton amour créatif que tous nous voulons vivre. Ta Parole peut éclairer nos routes, tantôt droites, tantôt hésitantes. Que cette Parole nous imprègne et nous guide vers toi et vers les autres. Nous te le demandons par Jésus, ton Fils, notre ami fidèle, maintenant et pour les siècles des siècles.


Lectures

- Choisissez 1 ou 2 textes qui disent la source de votre amour : Dieu, l'Amour - en général un texte tiré de la Bible, soit de l'ancien testament, soit du nouveau testament. Il existe aussi d'autres très beaux textes qui "disent" Dieu et l'Amour dans un langage "contemporain".

1ère lecture

Prévoir une plage musicale après la lecture.

. Colossiens : 3, 12-17.

Frères, puisque vous avez été choisis par Dieu, que vous êtes ses fidèles et ses bien-aimés, revêtez votre cœur de tendresse et de bonté, d'humilité, de douceur et de patience. Supportez-vous mutuellement, et pardonnez, si vous avez des reproches à vous faire. Agissez comme le Seigneur : il vous a pardonné, faites de même. Par-dessus tout cela qu'il y ait l'amour : c'est lui qui fait l'unité dans la perfection. Et que, dans vos cœurs, règne la paix du Christ à laquelle vous avez été appelés pour former en lui un seul corps.
Vivez dans l'action de grâce. Que la parole du Christ habite en vous, dans toute sa richesse; instruisez-vous et reprenez-vous les uns les autres avec une vraie sagesse; par des psaumes, des hymnes et de libres louanges, chantez à Dieu, dans vos cœurs, votre reconnaissance.
Et tout ce que vous dites, tout ce que vous faites, que ce soit toujours au nom du Seigneur Jésus-Christ, en offrant par lui votre action de grâce à Dieu le Père.

. 1 Jean 3, 18-24:

Mes enfants, nous devons aimer : non pas avec des paroles et des discours, mais par des actes et en vérité. En agissant ainsi, nous reconnaîtrons que nous appartenons à la vérité, et devant Dieu, nous aurons le cœur en paix ; notre cœur aurait beau nous accuser, Dieu est plus grand que notre cœur, et il connaît toutes choses.
Mes bien-aimés, si notre cœur ne nous accuse pas, nous nous tenons avec assurance devant Dieu. Tout ce que nous demandons à Dieu, il nous l’accorde parce que nous sommes fidèles à ses commandements, et que nous faisons ce qui lui plaît.
Or voici son commandement : avoir foi en son Fils Jésus-Christ, et nous aimer les uns les autres comme il nous l’a commandé. Et celui qui est fidèle à ses commandements demeure en Dieu, et Dieu en lui ; et nous reconnaissons qu’il demeure en nous, puisqu’il nous a donné son Esprit.

. 1 Jean 4, 7-12 :

Mes bien-aimés, aimons-nous les uns les autres, puisque l’amour vient de Dieu. Tous ceux qui aiment sont enfants de Dieu, et ils connaissent Dieu. Celui qui n’aime pas, ne connaît pas Dieu car Dieu est amour. Voici comment Dieu a manifesté son amour parmi nous : Dieu a envoyé son Fils unique dans le monde pour que nous vivions par lui. Voici à quoi se reconnaît l’amour : ce n’est pas nous qui avons aimé Dieu, c’est lui qui nous a aimés, et il a envoyé son Fils qui est la victime offerte pour nos péchés.

.1 Corinthiens 12, 12-27

Le corps est un, et pourtant il a plusieurs membres;
mais tous les membres du corps, malgré leur nombre, ne forment qu'un seul corps: il en est de même du Christ.
Car nous avons tous été baptisés dans un seul Esprit pour être un seul corps, Juifs ou Grecs, esclaves ou hommes libres, et nous avons tous été abreuvés d'un seul Esprit.
Le corps ne se compose pas d'un seul membre mais de plusieurs.
Si le pied disait: « Comme je ne suis pas une main, je ne fais pas partie du corps », cesserait-il pour autant d'appartenir au corps?
Si l'oreille disait: « Comme je ne suis pas un œil, je ne fais pas partie du corps », cesserait-elle pour autant d'appartenir au corps?
Si le corps entier était œil, où serait l'ouïe?
Si tout était oreille, où serait l'odorat?
Mais Dieu a disposé dans le corps chacun des membres, selon sa volonté. Si l'ensemble était un seul membre, où serait le corps?
Il Y a donc plusieurs membres mais un seul corps.
L'œil ne peut pas dire à la main : « Je n'ai pas besoin de toi », - ni la tête dire aiIx pieds: «Je n'ai pas besoin de vous. »
Bien plus, même les membres du corps qui paraissent les plus faibles sont nécessaires, et ceux que nous tenons pour les moins honorables, c'est à eux que nous faisons le plus d'honneur.
Moins ils sont décents, plus décemment nous les traitons: ceux qui sont décents n'ont pas besoin de ces égards.
Mais Dieu a composé le corps en donnant plus d'honneur à ce qui en manque, afin qu'il n'y ait pas de division dans le corps mais que les membres aient un commun souci les uns des autres.
Si un membre souffre, tous les membres partagent sa souffrance: si un membre est à l'honneur, tous les membres partagent sa joie.
Or vous êtes le corps du Christ et vous êtes ses membres, chacun pour sa part.

. Cantique des cantiques, 2 8-10,14, 16, et 8 6-7.

Entends mon chéri !
Le voici : il vient ! Sautant par-dessus les collines, mon chéri est comparable à une gazelle ou à un faon de biche.
Le voici : il s'arrête derrière notre mur ; il regarde par la fenêtre; il épie par le treillis.
Mon chéri chante et me dit :
« Debout, toi, ma compagne, ma belle, et viens-t'en vers toi-même. Ma colombe nichée au creux des rochers, cachée dans la falaise, fais-moi voir ton visage, fais-moi entendre ta voix, car ta voix est agréable et ton visage est joli. »

Prévoir une plage musicale après la lecture.

 

Éventuellement une 2ème lecture

T. 1 L'AMOUR ET SA VÉRITÉ

L'Amour, ce n'est pas uniquement des paroles;
ce n'est pas non plus les baisers;
L'Amour, c'est un sentiment profond dont le cœur est le symbole.
Et dans la consécration de l'amour, il n'y a pas de péchés.
Quand on s'aime, on offre sa tendresse,
sa joie de vivre et sa bonne humeur, avec plaisir;
on se donne, soi, tout entier, dans des gestes pleins d'allégresse.
Le bonheur de l'amour, c'est de pouvoir tout aimer,
aussi bien le corps que l'esprit, les idées, les différences;
quand on arrive à oublier les défauts, à se baser sur les qualités,
on a vraiment trouvé le chemin de l'amour,
dans la pureté et la liberté.
Aimer, c'est être capable de pardonner;
c'est dire à l'autre, qu'on l'aime, sans jamais se lasser;
c'est être capable de retenir sa langue afin de ne pas offenser;
c'est reconnaître que l'on peut se tromper.

T. 2 LE BONHEUR EST TOUT PETIT

Le bonheur c'est tout petit, si petit que parfois on ne le voit pas, alors on le cherche, on le cherche partout. Il est là, dans l'arbre qui chante dans le vent, l'oiseau le crie dans le ciel, la rivière le murmure, le ruisseau le chuchote, le soleil, la goutte de pluie le disent. Tu peux le voir, là, dans le regard de l'enfant, le pain que l'on rompt et que l'on partage, la main que l'on tend. Le bonheur c'est tout petit, si petit que parfois on ne le voit pas et on le cherche dans le béton, l'acier, la fortune mais le bonheur n'y est pas, ni dans l'aisance, ni dans le confort. On veut se le construire mais il est là, à côté de nous et on passe sans le voir car le bonheur est tout petit. Il ne se cache pas c'est là son secret. Il est là, tout près de nous et parfois en nous.

T. 3 L'AMOUR EST ÉCHANGE...

L'amour est emportement. L'amour est enthousiasme. L'amour est risque. N'aiment pas et ne sont pas aimés ceux qui veulent épargner, économiser leurs sentiments. L'amour est générosité. L'amour est prodigalité. Mais l'amour est échange. Qui donne beaucoup reçoit beaucoup en fin de compte.
Savoir accepter l'autre tel qu'il est. Être joyeux du bonheur qu'il trouve. L'aimer dans sa totalité : pour ce qu'il est, laideur et beauté, défauts et qualités. Voilà les conditions de l'amour, de l'entente. Car l'amour est vertu d'indulgence, de pardon et de respect de l'autre.
Il faut qu'un couple soit ouvert aux autres, sinon il se perd. Il faut qu'un couple donne son amour. Car l'amour qui s'enferme se dessèche et meurt, comme une plante sans lumière.
L'harmonie entre deux êtres, leur bonheur, c'est aussi le fruit de leur volonté commune de construire le bonheur et l'harmonie. L'amour n'est pas seulement un miracle né d'une rencontre, il est jour après jour ce que l'on veut qu'il soit. Et il faut décider de le réussir.

Martin Gray : "Le livre de la vie".

T. 4 HOMME ET FEMME

Deux. Ils sont deux. Chargés de l'amour du monde, l'homme et la femme.
Méfiez-vous : on vous prêchera la prudence, on vous prédira l'usure, le conflit quotidien, le feu de paille, la passion amortie, et au bout, la lassitude qu'il faudra supporter à cause du devoir, à cause du contrat, à cause de la volonté, à cause du curé, à cause de la société, a cause ...
Ne les écoutez pas... Si vous êtes vigilants, rien ne pourra éteindre l'amour, ni les grandes eaux, ni les conflits, ni le temps.
Eux, parce qu'ils sont secs, ils prévoient votre échec.
Ne les écoutez pas... Liez vous pour la suite des jours, parlez, partagez, cherchez, luttez, caressez-vous : vos corps sont beaux, on y voit votre âme au travers, et vos baisers sont les brûlures du cœur.
Aimez-vous... Vous êtes la splendeur de son Amour.

Ch. Singer, "Prier".

T. 5 JOUR APRÈS JOUR

"Ne vous imaginez pas que l'Amour, pour être vrai, doit être extraordinaire. Ce dont on a besoin, c'est de continuer à aimer.
Comment une lampe brille-t-elle, si ce n'est par l'apport continuel de petites gouttes d'huile ? Qu'il n'y ait plus de gouttes d'huile, il n'y aura plus de lumière, et l’Époux dira : "Je ne te connais pas".
Mes amis, que sont ces gouttes d'huile dans nos lampes? Elles sont les petites choses de la vie de tous les jours : la joie, la générosité, les petites paroles de bonté, l'humilité et la patience, simplement aussi une pensée pour les autres, notre manière de faire silence, d'écouter, de regarder, de pardonner, de parler et d'agir.
Voilà les véritables gouttes d'Amour qui font brûler toute une vie d'une Vive Flamme.
Ne cherchez donc pas Jésus au loin; il n'est pas que là-bas, il est en vous. Entretenez bien la lampe et vous le verrez."

Mère Thérésa

T. 6 PRÉFÉRER L'AUTRE

L'amour commence lorsque l'on préfère l'autre à soi-même, lors-qu'on accepte sa différence et sa liberté, Accepter que l'autre soit habité par d'autres présences que la nôtre. N'avoir pas la prétention de répondre à tous ses besoins, à toutes ses attentes, ce n'est pas se résigner à l'infidélité à notre égard, c'est vouloir comme la plus haute preuve d'amour, que l'autre soit d'abord fidèle à lui-même, même si cela est souffrance pour nous, c'est une souffrance féconde, parce qu'elle nous oblige à nous déprendre de nous-mêmes, à vivre intensément cette dépossession enrichissante : dans la plus amoureuse étreinte, c'est un être libre que nous étreignons avec toutes ses possibilités, même celles qui nous échappent.
Rien n'est plus grand que ce partage de la véritable personnalité de chacun. L'autre nous interpelle, fût-ce en nous heurtant, et même si le choc nous brise, il nous oblige à renoncer à notre fermeté possessive, à devenir autre par la révélation de l'autre

"Parole d'homme", de Garaudy


Alléluia

Chanté ou en introduction à la lecture du texte d’Évangile.


Textes de l’Évangile

- Choisissez de toute façon un texte de l’Évangile, pour montrer la direction que vous donnez à votre vie en mariage en référence à Jésus.  

. Matthieu 5, 13-16.

Comme les disciples s’étaient rassemblés autour de Jésus, sur la montagne, il leur disait : " Vous êtes le sel de la terre. Si le sel se dénature, comment redeviendra-t-il du sel ? Il n'est plus bon à rien : on le jette dehors et les gens le piétinent.
Vous êtes la lumière du monde. Une ville située sur une montagne ne peut être cachée. Et l'on n'allume pas une lampe pour la mettre sous le boisseau ; on la met sur le lampadaire, et elle brille pour tous ceux qui sont dans la maison.
De même, que votre lumière brille devant les hommes : alors, en voyant ce que vous faites de bien, ils rendront gloire à votre Père qui est aux cieux. "

. Luc 6, 36-40

Jésus déclarait à la foule : "Soyez miséricordieux comme votre père est miséricordieux. Ne jugez pas, et vous ne serez pas jugés; ne condamnez pas et vous ne serez pas condamnés. Pardonnez, et vous serez pardonnés. Donnez, et vous recevrez une mesure bien pleine, tassée, secouée, débordante, qui sera versée dans votre tablier; car la mesure dont vous vous servez pour les autres servira aussi pour vous."
Il leur dit encore en paraboles : "Un aveugle peut-il guider un autre aveugle ? Ne tomberont-ils pas tous deux dans un trou ? Le disciple n'est pas au-dessus du maître : mais celui qui est bien formé sera comme son maître."

.Matthieu 18, 19-22

En vérité je vous le dis : tout ce que vous lierez sur la terre sera tenu au ciel pour lié, et tout ce que vous délierez sur la terre sera tenu au ciel pour délié. De même, je vous le dis en vérité si deux d'entre vous, sur la terre, unissent leur voix pour demander quoi que ce soit, cela leur sera accordé par mon Père qui est aux cieux.
Que deux ou trois, en effet, soient réunis en mon Nom, je suis là au milieu d'eux.
Alors Pierre, s'avançant, lui dit: «Seigneur, combien de fois devrais-je pardonner les offenses que me fera mon frère? Irai-je jusqu'à sept fois? » Jésus lui répond: « Je ne te dis pas jusqu'à sept fois, mais jusqu'à septante-sept fois sept fois. ».

.Jean 15, 12-16

Voici mon commandement:
aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés.
Il n'est pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis.
Vous êtes mes amis, si vous faites ce que je vous commande.
Je ne vous appelle plus serviteurs, car le serviteur ignore ce que fait son maître.
Je vous appelle amis, car tout ce que j'ai appris de mon Père, je vous l'ai fait connaître.
Ce n'est pas vous qui m'avez choisi mais moi qui vous ai choisis et vous ai institués pour que vous alliez et que vous portiez du fruit et un fruit qui demeure.
Alors, tout ce que vous demanderez au Père en mon nom, il vous l'accordera.

.Luc 6, 27-35

Mais je vous dis, à vous qui m'écoutez:
aimez vos ennemis, faites du bien à ceux qui vous haïssent, bénissez ceux qui vous maudissent et priez pour ceux qui vous maltraitent.
Si quelqu'un te frappe sur une joue, présente-lui aussi l'autre; si quelqu'un te prend ton manteau, laisse-le prendre aussi ta chemise.
Donne à quiconque te demande quelque chose, et si quelqu'un te prend ce qui t'appartient, ne le lui réclame pas.
Faites pour les autres exactement ce que vous voulez qu'il fasse pour vous. Si vous aimez seulement ceux qui vous aiment, pourquoi vous attendre à une reconnaissance particulière? Même les pécheurs aiment ceux qui les aiment!
Et si vous faites du bien seulement à ceux qui vous font du bien, pourquoi vous attendre à une reconnaissance particulière? Même les pécheurs en font autant.
Et si vous prêtez seulement à ceux dont vous espérez qu'ils vous rendront, pourquoi vous attendre à une reconnaissance particulière? Des pécheurs aussi prêtent à des pécheurs pour qu'ils leur rendant la même somme!
Au contraire, aimez vos ennemis, faites-leur du bien et prêtez sans rien espérer recevoir en retour.
Vous obtiendrez une grande récompense et vous serez les fils du Dieu très haut, car il est bon pour les ingrats et les méchants.

.Matthieu 6, 25-34

Voilà pourquoi je vous dis :
ne vous inquiétez pas pour votre vie de ce vous mangerez, ni pour votre corps de quoi vous le vêtirez.
La vie n'est -elle pas plus que la nourriture, et le corps plus que le vêtement?
Regardez les oiseaux du ciel: ils n'amassent point dans des greniers; et votre Père céleste les nourrit!
Ne valez-vous pas beaucoup plus qu'eux ?
Et qui d'entre vous peut, par son inquiétude, prolonger tant soit peu son existence?
Et du vêtement, pourquoi vous inquiéter?
Observez les lis des champs, comme ils croissent: ils ne peinent ni ne filent, et je vous le dis, Salomon lui-même, dans toute sa gloire, n'a jamais été vêtu comme l'un d'eux.
Si Dieu habille ainsi l'herbe des champs, qui est là aujourd'hui et qui demain sera jetée au feu, ne fera-t-il pas bien plus pour vous, gens de peu de foi!
Ne vous inquiétez donc pas, en disant: Qu'allons-nous manger? qu'allons-nous boire? de quoi allons-nous nous vêtir ?
Tout cela, les païens le recherchent sans répit. Il sait bien, votre Père céleste, que vous avez besoin de toutes ces choses.
Cherchez d'abord le royaume et la justice de Dieu, et tout cela vous sera donné par surcroît.
Ne vous inquiétez donc pas pour le lendemain: le lendemain s'inquiétera de lui-même.
A chaque jour suffit sa peine.


Homélie

Par le célébrant : durant cette homélie le prêtre approfondira les lectures et dégagera le sens actuel de cette Parole de Dieu en fonction de vous et de votre histoire.
Si celui qui prononce l'homélie est quelqu'un qui vous connaît bien, qu'il n'hésite pas à introduire un élément personnel.
Prévoir une plage musicale après l'homélie.


La Parole

Parole du couple avec ou pour les enfants

S'il y a des enfants d'un premier mariage, il est bon que les conjoints s'engagent vis-à-vis d'eux.

- Si les enfants sont présents:

Le parent :
N et NN, je vous aimerai toujours, quels que soient les chemins que nos vies emprunteront Je resterai à vos côtés et je m'engage à rester à votre écoute en toute circonstance.

Le conjoint :
N et NN, la porte de notre demeure vous est ouverte à n'importe quel moment et dans n'importe quelle circonstance. Nous essayerons d'être un lieu d'écoute, un havre de paix.

Si les enfants le désirent, ils peuvent répondre, soit par un dessin qu'ils auraient préparé, ou ...
Papa / maman et Y, nous sommes heureux d'être présents aujourd'hui et nous vous remercions de tout ce que vous avez déjà fait et ferez pour nous.

- Si les enfants sont absents:

Le parent et son conjoint:
Devant vous tous, nous nous engageons à guider nos enfants quels que soient les chemins futurs. Nous les avons toujours aimés et continuerons à les accueillir comme par le passé.

N.B. : Les formules pourront changer selon l'âge et la sensibilité des enfants.


Parole du célébrant

(au choix)

* X, (Y), après tes épreuves, tu as pris le temps de soigner tes blessures, de reprendre goût à la vie et voici que tu rencontres Y. Ensemble, vous avez réfléchi, médité ; puis vous avez décidé de reconstruire un couple. Vous avez voulu témoigner que Dieu est présent dans votre amour. Que cette cérémonie en soit le signe.

* X et Y, après un temps d'épreuve, votre rencontre vous a donné une nouvelle espérance, vous avez relevé la tête, vous avez vu vos enfants sourire de nouveau... Vous êtes ici aujourd'hui pour remercier Dieu de ce nouveau bonheur.

Parole des mariés

- Se donner la main, se regarder.
- Parler lentement montre l'importance de ce qui est dit. 
- Vous vous donnez mutuellement une parole. 
- Cette parole exprime l'alliance qui vous unit.

Les conjoints (ensemble)
Dieu, nous sommes venus aujourd'hui devant Toi. Nous venons humblement te demander de bénir la route que nous avons prise, le foyer que nous allons et voulons construire.

Chaque conjoint (séparément)
Seigneur, aide-moi à être l'époux (l'épouse) qui partage les joies et les peines de Y et qui l'aide dans sa tâche de père (mère) de famille.

Les conjoints (ensemble)
Seigneur, aide-nous à être des époux qui partagent les joies et les peines tout en ne sachant pas de quoi sera fait demain.


La prière

Prière des mariés

Après ce moment fort il est souhaitable que vous adressiez votre prière au Seigneur, proclamant votre joie et votre reconnaissance, offrant vos projets et vos espoirs, remerciant le Seigneur pour son amour inscrit au plus profond de vos cœurs.à composer vous-même - à partir de ces textes par exemple.

* Dieu d'amour et de tendresse, donne-nous de découvrir le bonheur d'un amour reçu et donné, fait de tendresse et d'ouverture, dans le respect des différences.
Dieu de pardon, préserve-nous de toute domination et de toute rancune, aide-nous à porter le poids du jour, accorde-nous la grâce du pardon libérateur, signe de ton amour.

* Seigneur, les chemins de la vie se croisent et s'épousent à longueur de temps, vie et mort, naissance et deuil, rencontre et séparation, rire et pleurs, force et fragilité, tendresse et indifférence.
Ainsi en est-il pour chacun de nous. Sois le compagnon fidèle des pèlerins que nous sommes sur les routes et les chemins de traverse, aux aurores ensoleillées et aux crépuscules obscurs.

* Seigneur, nous étions deux dans la tristesse, sans horizon, nous avions perdu la foi et le goût, trébuchant sur le moindre caillou, et voici qu'à nouveau nous dansons et avons des ailes.
Donne-nous d'être contagieux du bonheur qui nous entraîne dans son élan. Que notre joie soit source d'espérance pour tant de personnes en souffrance.

* Seigneur, que ce jour soit lumière.
Qu'il illumine les personnes qui nous entourent, nos enfants, notre famille, nos amis, afin qu'ils y trouvent une source de vie et plus de cœur à vivre.

* Merci, Seigneur, à toi qui nous a donné le bonheur de nous rencontrer.
Aide-nous à faire de notre maison un foyer accueillant où chacun pourra trouver joie et réconfort, à l'exemple de ceux dans lesquels tous les deux nous avons grandis.

* Nous te demandons ton aide pour que nous puissions tenir nos engagements et demeurer sur ton chemin : celui de l'amour vrai qui partage et se donne. Seigneur aide-nous aussi à dialoguer, à nous entendre : aide-nous à prier, à rester à tes côtés.

* Seigneur, à travers les épreuves et notre parcours, tu nous a permis de découvrir le bonheur de vivre chaque instant comme unique, l'importance d'une vie simple qui donne goût et saveur à chaque chose et nous t'en remercions.

* Par le mariage, aide-nous à accepter que l'autre soit autre, à renoncer à notre possessivité, que l'autre reste fidèle à lui-même, un être libre. Aide-nous à apprendre le partage de la personnalité de chacun, pour vivre dans la lumière et non dans l'ombre l'un de l'autre.

* Il semble que nous te demandons beaucoup ! Mais nous nous engageons a collaborer activement à ces demandes, reflets de nos aspirations et de nos craintes, à les relire si un voile d'oubli venait à passer. Elles disent notre besoin de ton soutien et de ta présence dans notre vie pour que chaque jour soit une fête, celle de la vie.


Prière de la communauté

choisir 3 ou 4 intentions - ou en rédiger vous-même – séparés par un refrain dit ou chanté.

* Chaque jour, à travers le monde, des hommes et des femmes, des enfants manifestent leur souffrance, chaque jour aussi, des hommes, des femmes et des enfants sèchent des pleurs, réconfortent, aident ceux qui souffrent; pour eux et pour nous tous, Seigneur, fais paraître ton jour !

* Chaque jour, au-delà des malentendus, des échecs et des disputes, des hommes et des femmes reprennent la route avec confiance, touchés par le pardon et l'appel à la vie adressé à chacun. Pour eux et pour nous tous, Seigneur, fais paraître ton jour !

* Seigneur Dieu
Toi qui viens où et quand naît la justice. Entre les hommes et les choses
Dans notre petit et notre grand monde, Viens à la vie
Partout où il y a renaissance,

* Bénis X. et Y.
Dans leur renaissance l'un pour l'autre.

* Toi qui es la fidélité qui rassemble, rends-nous fidèles dans nos choix pour un autre monde où la vie est possible, où la fraternité et la solidarité sont plus fortes que la division et l'égoïsme.
Bénis X. et Y. Dans leur choix l'un pour l'autre.

* Bénis nos cheminements, bénis nos fidélités en devenir pour nous et pour les autres. Bénis X. et Y. jour après jour

*  Dieu notre Père, tu as fait chanter l'amour dans les cœurs de x et y. En confiance, ils y engagent toute leur vie. Garde-les ouverts à tout ce que tu donnes. Et que leur vie entière soit, pour chacun, signe de ton amour.

* Voici x et y qui se sont unis devant toi, Seigneur. Aide-les à vivre leur engagement, que tous deux se fortifient, dans le respect l'un de l'autre. Que leur amour soit signe de ton amour, Seigneur.

* Seigneur, que x et y et tous les couples ici présents renouvellent chaque jour le "oui" de leur mariage, qu'ils soient attentifs à prendre du recul par rapport au quotidien, qu'ils restent à l'écoute de Dieu et des autres.

* Pour que l'amour de x et y et de tous les couples présents ne se limite pas à l'intimité de leur foyer, mais rayonne aussi dans leur quartier, leur travail, leurs loisirs... prions.


Prière sur le couple

C'est la prière où l'on bénit Dieu pour l'amour qu'il a mis dans nos cœurs. Reconnaissant que l'amour se donne, nous le recevons ensemble comme source de vie et comme exemple de ce que chacun cherche à vivre.
(au choix)  Dite par le célébrant 

*  - Dieu notre Seigneur, nous te demandons de bénir X. et Y. (et leurs enfants N. et N.)
- Bénis leurs mains
Afin qu'ils ne se cachent rien
Mais partagent tout ce que la vie leur offre,
Le soleil et la pluie, la lumière et l'obscurité,
Le tangible et l'indéfini.
- Bénis leurs yeux
Afin qu'ils se regardent dans les yeux
Et comprennent sans mot dire ce qui les habite mutuellement
Afin qu'ils soient ouverts à ceux qui vivent autour d'eux Qui n'ont plus d'espoir
Parce qu'ils sont aveuglés par la solitude
Ou rompus par le chagrin.
- Bénis leurs bouches
Afin qu'elles prononcent des mots qui adoucissent et guérissent, En honnêteté, en justice et en vérité.
- Bénis leurs oreilles
Afin qu'ils comprennent les questions cachées de leur prochain Qu'ils comprennent le silence
Et écoutent le cœur et l'âme de l'autre.
- Ainsi nous te demandons, Seigneur Dieu des vivants
Bénis N. et N.
(Et leurs enfants N., N.)
Qu'ils se laissent guider
Par Toi
Et choisissent toujours la vie
Avec Toi.
Amen.

* DIEU D’AMOUR ET DE TENDRESSE

Dieu d'amour et de tendresse,
Nous confions x et y à ta miséricorde. Donne-leur de découvrir, au jour le jour, le bonheur d'un amour reçu et donné, fait de tendresse et d'ouverture, dans le respect des différences.
Dieu de pardon,
préserve-les de toute domination et de toute rancune. Aide-les à porter à deux le poids du jour et accorde-leur la force du pardon libérateur, sans cesse donné en signe de ton amour.
Dieu de l'alliance,
donne-leur l'assurance de ta présence pacifiante aux moments de crainte et d'appréhension face à l'avenir, face à tant de liens qui se défont ou se relâchent aujourd'hui, face au poids de leur responsabilité d'époux et de parents.
Dieu de Jésus-Christ,
donne-leur de mieux découvrir à deux, et en Eglise, l'exigence sans compromis de ta Bonne Nouvelle. Que leur foyer devienne ainsi un espace où ton salut soit rendu visible, où soit ravivée notre espérance en ton royaume.
Dieu de l'histoire,
nous te prions enfin pour nous-mêmes, appelés aujourd'hui à être témoins de ta fidélité. Accorde-nous d'accompagner x et y avec tendresse et compréhension plutôt qu'avec passion et jugement tout au long du chemin sur lequel, aujourd'hui, ils s'engagent.
Amen

* DONNE-LEUR TON SOUFFLE

Donne, Seigneur, à X et Y des yeux pour voir, un cœur pour aimer et du souffle.
En Te demandant des yeux pour voir, nous Te prions de leur donner Tes yeux, pour voir comme Tu vois le monde et les hommes.
Donne-leur de correspondre à Ta pensée jour après jour et heure après heure.
Fais-leur adopter Ton point de vue, Ton optique, rends-les docile à Ta parole qui éclaire et qui transforme toute vie.
Donne-leur un cœur pour aimer, un cœur de chair et non un cœur de pierre, afin d'aimer Dieu et les hommes.
Donne- leur Ton cœur pour aimer notre Père, donne- leur Ton cœur pour aimer Tes frères, qui sont aussi les nôtres.
Donne- leur Ton cœur pour aimer aussi ceux que nous côtoyons sur la terre et qui nous bousculent parfois, le sachant ou non.
Et donne- leur du souffle, ... ou plutôt Ton souffle, CELUI que Tu a envoyé de la part de Ton Père.
Seigneur, donne- leur Ton souffle, pour leur souffler la vrais prière, celle qui monte vers toi, en nous. 
Amen


Notre Père

Dit ou chanté – éventuellement en se donnant la main.

... et signe de partage de la Paix

Par le célébrant

Seigneur, Toi qui as dit à tes apôtres «Je vous donne la paix, je vous laisse la paix »,
Ne regarde pas nos échecs mais notre amour et donne-nous toujours cette paix.
- Que la paix du Seigneur soit toujours avec vous,
et dans cet Esprit, donnons-nous un signe de cette paix.


Clôture

Prière finale

(au choix) par le célébrant

* Dieu notre Père, cette bouffée d'air frais qu'est l'amour de X et Y nous a fait du bien! Merci.
Jésus a dit que tu es présent à toute marque d'amour, que tu es l'Amour!
Merci encore de cette présence que tu nous as manifestée à travers eux, pour eux et pour nous! Donne-nous la chance de te reconnaître plus souvent dans tout ce que nous vivons de beau et de généreux...

* Tu nous as accueillis, Seigneur. Tu nous as une fois encore ouvert le chemin de ton cœur très aimant. A chacun de nous, tu redis ta confiance. Reste avec nous, sur nos routes si diverses et parfois arides, afin que comme X et Y, nous puissions témoigner de notre espérance en l'avenir et en Toi, qui vis et règnes. . .

* Seigneur, nous venons d'expérimenter une fois encore ton amour persévérant pour chacun d'entre nous. Ta présence nous a rassemblés. Ta Parole nous a éclairés. Que, comme X et Y, nous puissions tous oser et préparer un avenir meilleur. Accepte de le construire avec nous, Toi qui vis et règnes. . .

* Seigneur Jésus, grâce à X et Y, tu nous as rassemblés ce matin (dans ta maison). Nous te remercions pour ce moment de proximité et de joie partagée. Accompagne-nous sur les chemins de la vie. Eclaire notre marche et ouvre nos yeux à ta Présence, Toi qui es parmi nous dans les bons comme dans les mauvais jours, Jésus, qui vis et règnes....

* Tu nous as redit, Seigneur, que ton amour pour nous est infatigable. Ta confiance nous incite à ouvrir des voies nouvelles, et à ne jamais désespérer face aux épreuves et aux déceptions. Aide-nous à conserver cette fraîcheur du regard et cet accueil de la vie, Toi qui es à nos côtés, tendre et discret, aujourd'hui et pour les siècles des siècles. ..

Bénédiction finale

(au choix)

* Et maintenant, soyez heureux,
Accompagnés du Père, du Fils et du Saint-Esprit.

* Aujourd'hui, Dieu vous a fait signe. Il veut votre bonheur et vous accompagnera sur le chemin. Il vous bénit avec tendresse, Lui, le Père, le Fils et le Saint-Esprit.

Prévoir un chant ou une plage musicale pendant la sortie de l'église.


Remise du cierge nuptial

Dans certaines contrées, une coutume veut que le prêtre offre aux jeunes mariés un cierge allumé au Cierge Pascal : le cierge nuptial.

- Le prêtre allume le cierge en disant :
A la lumière de ton amour, daigne Seigneur,
embraser (ou enflammer) (ou bénir) ce cierge.

- Il s'adresse aux jeunes mariés en disant :
Témoin silencieux de votre engagement : x et y
ce cierge se veut aussi garant de la durée de votre amour.
Quand le soleil luit, la lueur d'un cierge paraît bien malingre et insignifiante.
Mais quand, dans votre foyer, l'ombre commence à planer,
Ravivez donc sa flamme !
Quand éclate la première dispute ...
Ravivez donc sa flamme !
Lorsque, en silence, vous portez votre peine ...
Ravivez donc sa flamme !
Si l'un de vous veut faire le premier pas,
sans savoir où mettre le pied.
S'il désire amorcer le dialogue,
sans trouver le mot qui convient.
S'il cherche à embrasser,
et que ses bras restent engourdis.
Qu'il en ravive donc la flamme !
X et y, ranimez sa flamme, quand il le faudra.
Laissez le brûler, tant qu'il le faudra ...
Jusqu'à ce que, ensemble, joue contre joue,
vous puissiez en souffler la flamme !

- Le prêtre remet le cierge et ensuite dit :
Et toi, Seigneur, fais que cette timide lueur
soit un signe manifeste dans la maison de x et y.
Donne à ce cierge de parler le langage simple
que l'un et l'autre comprennent à demi-mot.
Puisse ce cierge demeurer un témoin de leur engagement,
un signe de ton amour pour tous les deux et pour chacun d'eux.
De cette manière, Seigneur, tu les rassemblera à nouveau
et ils pourront remettre leur vie dans la trace de tes pas.
C'est ainsi qu'ils resteront signe de ton amour,
et manifestation de cette bénédiction que tu leur donnes
toi qui es Père, Fils et Saint-Esprit.


Annexes

Symboles:

Durant ce temps de célébration, il est loisible d'intégrer à certains moments un geste qui soit significatif du vécu du couple et qui personnalise un temps de prière. Tout élément qui appartient à l'histoire du couple peut être alors pris en considération ainsi une photo, un objet mais aussi du sel, un cierge, des fleurs .....

Exemples:

- Inscrire le prénom de chaque conjoint sur une pierre et se l'offrir mutuellement.
Les petits enfants forment avec de plus petites pierres un cœur autour des deux grandes pierres.
- Bénédiction des mains qui portent les alliances.
- Les conjoints inscrivent le nom de l'autre au marqueur dans la paume de la main.
- Les enfants peuvent marquer les deux noms dans la paume de leur main.
… et en inventer d’autres !


 Eucharistie  

 Faut-il une messe ?

Vous préparez la liturgie de votre célébration de mariage. Est-il nécessaire d'y ajouter une Eucharistie ? 

Ajouter l'Eucharistie, ce n'est pas une question de solennité, ni de longueur ou d'importance de la célébration, mais ressort d'une conviction de foi chrétienne.
Faut-il une messe LE jour de votre célébration de l'Amour ?
Franchement : NON.
Vous avez aussi la possibilité de la vivre avant ou après le jour même de la fête dans une atmosphère plus recueillie et dans l'intimité (comme le propose le cardinal) !
Il est même préférable que l'Eucharistie se situe un autre jour.  C'est en effet un acte "de couple" entre  Dieu et vous, un engagement "intime", et le recueillement et la profondeur de cet engagement sera bien mieux vécu à vous deux, loin des flons flons de la fête ! 
Il est aussi préférable qu'elle soit vécue au sein de la communauté dans laquelle vous avez l'intention de vous insérer et préparée avec celle-ci. (C'est le motif pour lequel nous vous proposons plus loin deux prières eucharistiques pour une telle célébration.)
OUI l'Eucharistie a un rapport direct à votre union.
Le mariage est le signe de l'alliance entre un homme et une femme. L'Eucharistie est le signe de l'alliance entre Dieu et l'humanité. Mais c'est encore bien plus : un engagement.
En tant que chrétiens, ce sera la manière la plus intense de s'unir au Dieu de l’alliance, et de "communier" au Christ en faisant couple à deux et communauté avec d'autres.
Si vous avez un dictionnaire étymologique, vous lirez que notre mot français « communion » n’est pas la transcription du latin cum-unio (union avec – et qui s’écrirait avec un seul M- ) mais de cum-munus, qui signifie avoir une responsabilité commune. 
Nous voici donc dans une autre perspective, beaucoup plus dynamique, puisque le mot indique dès l’origine que la communion implique responsabilité, œuvre commune à réaliser. 
Alors que tant de fois, nous n’avions qu’une responsabilité purement individualiste (communier pour me nourrir, pour m’apporter un réconfort) il s’agit de renverser la vapeur : je vais communier pour m’engager, avec mon conjoint, avec tous les frères, au service de l’œuvre commune à laquelle le Christ nous invite : le salut du monde, la construction du Royaume.
Communier, c’est prendre un engagement, c’est comme relever un défi de couple, se mobiliser, se mettre à l’œuvre, donc se faire serviteur par Jésus, avec lui et en lui.  
Et cela apparaît bien comme une dimension plus valorisante de notre projet de vie.

Voici deux textes spécialement écrits pour des liturgies à l'occasion d'un mariage.

Prières Eucharistiques

1.- PRIÈRE EUCHARISTIQUE DU CANADA

Père très bon, nous te louons et te rendons grâce pour les merveilles de ton amour.
Oui, nous te rendons grâce, Dieu vivant, car depuis le commencement du monde l'amour et la vie ne cessent de s'unir et de se féconder au souffle de l'Esprit.
Sois béni pour la présence de Jésus, ton envoyé, lui qui nous a montré ton amour en se livrant librement pour nous.C'est par lui que ces nouveaux époux, leurs parents, leurs amis et nous tous nous te louons et te bénissons en chantant (disant) avec les anges et l'hymne de ta gloire: saint, saint, saint...

Oui, tu es vraiment saint, Dieu de l'univers, car en créant l'homme à ton image, homme et femme tu les créas. Tu as mis en eux l'amour qui les porte l'un vers l'autre jusqu'au don de la vie. Présent au cœur de leur amour, tu bâtis la fraternité humaine sur la pierre angulaire de leur alliance.Pour renouveler ton alliance avec l'humanité, tu as envoyé sur notre terre ton Fils bien-aimé. Par lui, tu as renouvelé l'union de l'homme et de la femme en faisant du mariage le sceau de leur union et un signe privilégié de ton amour pour nous.Pour te rendre grâce de toutes tes merveilles, Père très bon, nous faisons ici ce que fit Jésus quand vint l'heure de donner sa vie.
Que ton Esprit Saint, aujourd'hui comme alors fasse de ce pain et de ce vin le corps et le sang de ton Fils, signes de ton alliance avec nous.
Au cours du dernier repas partagé avec les siens Jésus prit le pain; après t'avoir rendu grâce, il le rompit et le donna à ses disciples, en disant:"Prenez et mangez-en tous, Ceci est mon corps, livré pour vous".
A la fin du repas, il prit la coupe de vin; de nouveau, il te rendit grâce, puis il dit, en donnant la coupe à ses disciples:"Prenez et buvez-en tous,Car ceci est la coupe de mon sang, le sang de l'Alliance nouvelle et éternelle, qui sera versé pour vous et pour la multitude, en rémission des péchés.
Vous ferez cela en mémoire de moi".

Père très bon, nous faisons mémoire de la mort de ton Fils bien-aimé, preuve suprême de son amour pour nous. Nous faisons aussi mémoire de sa résurrection et de son entrée dans ta gloire, fondements de notre espérance de vivre un jour auprès de toi.
Accueille avec bonté l'offrande du Christ, devenue celle de ta famille entière.
Souviens-toi, Seigneur, de ton Église répandue à travers le monde. Tu la veux belle comme une fiancée, jeune, libre et fidèle. Que ton Esprit la conduise toujours, unie à ton Fils bien-aimé, sur les chemins de la vérité et de l'unité.
Dieu de toute alliance et de toute vie, tu as uni les mains de... et de... dans le serment de leur alliance et leurs cœurs dans le don mutuel de leur vie. Conserve à ces nouveaux époux la tendresse dont tu les entoures aujourd'hui et leur amour qui monte vers toi.
Souviens-toi de nous tous ici rassemblés dans la joie et la prière. Resserre nos liens avec les pasteurs de ton peuple: le Pape... et notre Archevêque...
Nous te prions aussi pour tous ceux qui connaissent le bonheur d'aimer et d'être aimés :qu'ils soient le soutien et le réconfort de leurs frères et de leurs sœurs.
Nous implorons aussi ta bonté pour tant d'autres, qui ont été déçus dans leur soif de bonheur et d'amour.
Sois leur paix, leur consolation, leur espérance, afin qu'ils retrouvent la joie de vivre dans ton amour, au service des autres.
Nous prions en union avec tous ceux qui nous sont chers et qui nous ont précédés auprès de toi, et à qui tu ouvres largement les bras pour les accueillir dans ton royaume de gloire et de paix.
Dieu notre Père, qui veux notre bonheur, ravive notre amour pour toi et notre espérance de vivre ensemble auprès de toi, avec la Vierge Marie, la Mère de Jésus, avec la foule innombrable des Saints pour te bénir et te louer, par Jésus, ton Fils bien-aimé.

Par lui, avec lui et en lui, à toi, Dieu le père tout-puissant, dans l'unité du Saint Esprit, tout honneur et toute gloire, pour les siècles des siècles.

 

2.- AU DIEU QUI SE DESSAISIT

Vraiment, il est bon de te louer, Dieu notre Père!
Nous te remercions spécialement aujourd'hui pour tous ceux qui s'aiment, de par le monde, et surtout pour N... et N...
Tu leur as donné de se rencontrer, de se reconnaître et de découvrir ensemble la merveille de l'amour.
Tu as mis en leur cœur ce meilleur d'eux-mêmes qu'ils ne cessent de se donner.
Nous te rendons grâce pour leurs familles qui accueillent leur amour, et pour tous ceux qui, sur leur route, les aident à progresser.
Nous te louons, émerveillés de découvrir que tu es l'amour même dont ils vivent, l'amour qu'aspirent à connaître tous les hommes.
Tu es plus proche de nous que l'homme de sa femme, que la mère de son enfant.
Aussi, avec tous ceux qui ont aimé et tous ceux qui sont signes de ta présence, nous voulons t'acclamer en chantant (disant): Saint, saint, saint,...

Père, nous te louons surtout parce que tu nous donnes ton Fils Jésus.
En lui tu nous fais percevoir à quel point tu nous aimes: il a passé sa vie à rendre espoir aux affligés, à redresser ceux qui ploient sous le fardeau, à proclamer que seul l'amour est digne de foi.
Il n'a pas hésité à se donner jusqu'au bout et à se dessaisir de sa propre vie.
Il nous en a laissé le signe lorsque, réuni avec ses disciples à la veille de sa passion, il prit le pain, il te rendit grâce, il le rompit et le donna à ses disciples en disant : "Prenez et mangez-en tous, Ceci est mon corps, livré pour vous".
De même, à la fin du repas, il prit la coupe, de nouveau il te rendit grâce et la donna à ses disciples en disant: "Prenez et buvez-en tous, Car ceci est la coupe de mon sang, le sang de l'Alliance nouvelle et éternelle, qui sera versé pour vous et pour la multitude, en rémission des péchés.

Vous ferez cela en mémoire de moi".

Nous revivons ici ensemble ce que Jésus a fait: son amour a été jusqu'au bout, jusqu'à la mort.
Mais toi, Père, tu l'as ressuscité pour nous; il est celui qui donne la vie au monde.
Dans la foi, nous attendons sa venue tout en le sachant déjà présent parmi nous.
Aussi nous te demandons de nous donner ton Esprit; qu'en nous faisant communier au corps et au sang de ton Fils, il noue à jamais nos alliances et nous fiance à toi pour toujours.
Qu'il agisse en nos cœurs et que notre engagement soit sans réticence, comme celui du Christ.
Qu'il nous rende plus libres, et qu'il fasse de nous des témoins de l'amour.
Fais grandir ton Église dans l'humble service des autres; maintiens vivante en elle la flamme de l'amour.
Garde-la dans la communion et l'unité, autour du Pape et des évêques.
Nous te confions nos prières avec nos frères et nos sœurs dont l'absence ici nous fait mal.
Rassemble-nous tous auprès de toi, avec la foule de tes amis, pour que nous puissions découvrir combien tu dépasses tout ce que nous imaginons de toi et que notre joie soit celle même de Jésus-Christ.

Par lui, avec lui et en lui, à toi, Dieu, le Père très aimant, dans l'unité du Saint Esprit, tout honneur et toute gloire, pour les siècles des siècles.

Amen.