L'homme a la craie


L'homme était venu pour demander l’aumône. Il avait pris l'habitude d’être là, aux endroits ou les gens passaient pour se rendre a leur travail, au cinéma, a leurs amours.


Depuis le temps que ça durait les gens s 'étaient un peu habitues a l'homme.

Quelquefois, ils ne le voyaient même pas, quelquefois ils s’arrêtaient, ils lui parlaient.

Ils lui parlaient de leurs soucis, de leurs espoirs.

Ils lui parlaient de leurs enfants, du petit dernier dont la coqueluche ne guérissait pas, de l’aine qui entrait a Polytechnique et qui aurait plus tard une belle situation.

L'homme écoutait.

Il écoutait beaucoup et parlait peu.


Ce jour-là, ils étaient tous réunis autour de lui Dieu sait pourquoi!

Ils le regardaient et leurs regards disaient: Donne-nous quelque chose... !

Que vas-tu nous donner a ton tour?

L 'homme aurait bien voulu expliquer qu'il était pauvre, que ses mains étaient vides, qu'il n'avait rien il leur donner...

Mais tous ces gens l'entouraient et ils attendaient... Comment leur faire comprendre?


Alors l 'homme a sorti des bouts de craie de sa musette, des bouts de craie de toutes les couleurs, et sur le sol il a dessine un paysage merveilleux, comme on n'en voit que dans les rêves, avec des enfants heureux, des fleurs épanouies, des libertés qui s’éveillent...


Puis il s'est levé.

A chacun il a donne un morceau de craie, sans dire un mot, et il est parti.

On ne l'a plus jamais revu.


Que pensez-vous que les gens ont fait ?

Ils se sont cotisés pour acheter le trottoir, ils ont découpé le morceau d'asphalte avec le dessin, ils lui ont fait faire un beau cadre de bois doré, autour du cadre ils ont construit un musée.


Ils ne savent mème plus ce qu'ils ont fait de la craie…

A. Buekens