Pour les personnes malades

Pour St Julien : contactez Jeannine LAMPROYE 02/735.26.21 
Pour Ste Anne et ND Blankedelle, contactez Sophie BIOUL - tel: 02 657 98 10 


ÉQUIPE DES VISITEURS St.Julien

 Contactez Jeannine LAMPROYE 02/735.26.21 

Bonjour….. à bientôt et, entre les deux, toute l’étendue du relationnel. 
Nos visites sont souvent très attendues car des liens se créent entre « visité et visiteur » : lien de respect, de réconfort, d’amitié.

Accompagner des personnes gravement malades, souffrantes ou confuses n’est pas toujours facile. C’est pourquoi nous avons besoin de nous retrouver en équipe pour partager notre vécu, exprimer nos difficultés et nous ressourcer à l’Évangile.

Bienvenue à toutes les personnes qui voudraient s’engager dans ce service.

Pour l’équipe, Jeannine Lamproye (02 735 26 21)

 


Equipe des visiteurs Ste Anne et N.D. Blankedelle

Contactez Sophie BIOUL - tel: 02 657 98 10 

Les réunions des Visiteurs de malades sont fixées au 2ème mardi du mois

Etre visiteur des malades, c'est se mettre à l'écoute de toute personne isolée, souffrante, en détresse physique ou morale et être le lien entre la communauté chrétienne et les personnes visitées. Les visiteurs sont appelés à vivre avec ces personnes une relation dans la régularité et la fidélité.
Il y a possibilité pour les malades de recevoir la communion ou de participer à une liturgie du sacrement des malades.

Réunions:
- Les réunions des Visiteurs de malades sont fixées au 2ème mardi du mois (excepté pendant les vacances)
- à la cure de Ste Anne, 89 chaussée de Tervuren - 1160 Auderghem
Les réunions consistent :
- en une réflexion sur un sujet concernant notre mission
- en la préparation des fêtes: Noël, Pâques, …
- ou un partage d'Évangile.


Visiteurs de malades, personnes âgées ou handicapées,

Etre visiteur de malades, c'est être à l'écoute de toute personne isolée, souffrante, en détresse physique ou morale.  C'est apporter aide, tendresse, réconfort avec, éventuellement la communion si la personne en fait la demande.

Les paroisses comptent beaucoup de personnes âgées qui vivent, soit en home, soit à domicile, seules le plus souvent. Cette solitude est pesante. Pas de visites. personne à qui confier les problèmes ou les soucis qui surviennent. Personne pour évoquer les jours heureux. Personne de qui entendre les échos de la vie.

Pour ces personnes, quel réconfort de pouvoir être écoutées, d'avoir l'occasion de nous parler de leur vécu et de pouvoir aussi exprimer leurs angoisses, leurs peines, et parfois une joie.

Si vous êtes sensible à la solitude des personnes âgées, malades ou handicapées, si vous avez un peu de temps, peut-être pourriez-vous rejoindre l'équipe des visiteurs  (chacun peut adapter ses visites à son rythme de vie).


L'onction des Malades

"Quand un membre souffre, tous les membres souffrent avec lui" (1 Co 12-26)

« Quelqu’un parmi vous est-il dans la souffrance ? L’un de vous est-il malade ? Qu’il appelle les anciens de l’Eglise ; ceux-ci prierons avec lui et verserons quelques gouttes d’huile sur sa tête au nom du Seigneur. Une telle prière, faite avec foi, aidera le malade : le Seigneur le remettra debout. » (Lettre de St Jacques 5 :13-16)

L’Eglise se dit proche de tous et plus particulièrement des souffrants, des malades et de ceux qui attendent la mort.  Pour les chrétiens cette attitude est une priorité.

Cette onction est une forme de soutien pour les personnes seules ou souffrantes. Elle veut leur signifier qu’ils sont – non seulement toujours dans la communauté – mais bien plus que la communauté est à leurs côtés, avec eux pour les soutenir dans leurs épreuves.

Cette onction se veut donc une aide pour qu’ils ne tombent pas dans le désespoir de l’enfermement dans la solitude.  Elle est un signe efficace de la présence de Dieu par la présence des membres de la communauté.

Elle est un signe d’espérance, un signe de tendresse, de présence, une aide à se ‘remettre debout’ 

 L'Onction des malades apaise et calme les angoisses ; elle renouvelle la confiance en Dieu, donne la force de lutter contre la tentation de l'abattement.   

La personne reçoit ainsi un surcroît de force morale pour affronter l'épreuve de la maladie et du vieillissement. 


"Un seul regard d'amour peut rendre à la personne tout son courage"